Blog

L’amylase salivaire chez le chien et le chat

by in Non classé 14 juin 2023
amylase chien

On commence par le début, c’est quoi de l’amylase salivaire ? 

Eh bien L’amylase salivaire est une enzyme digestive produite par les glandes salivaires, qui aide à décomposer les glucides dans les aliments.

Il y a encore quelques années, on pensait que nos animaux en étaient dépourvus, mais nous avions tort.

Comment peut-on expliquer une telle disparité ?

La rareté de l’amylase salivaire chez le chat s’explique par son évolution physiologique. Ils n’ont en effet pas eu de changement de leur régime alimentaire et sont des carnivores stricts, donc leur alimentation est surtout composée de protéine animale. Voilà pourquoi leur amylase salivaire ne leur est pas indispensable.

Le chien cependant, à subit des modifications physiologiques dues à sa domestication par l’homme. Il s’est donc nourri de restes de tables (entre autres). Il a donc développé une faculté à digérer les glucides contenus dans son alimentation.

Pourquoi c’est important ?

Chez les chiens, l’amylase salivaire joue un rôle important dans la digestion des aliments riches en amidon et ça tombe bien parce qu’en plus d’être présente, elle l’est en grande quantité chez certaines races ! Elle est beaucoup plus rare dans la salive des chats.

La digestion des glucides pour ces derniers s’avère beaucoup plus difficile et ils doivent donc compter sur leur amylase pancréatique.

Vous trouverez toutes les données sur ce que je viens d’écrire dans cette étude (rédigée en Anglais, désolée :/ )

Du coup, il va falloir être très vigilant concernant l’alimentation qu’on va leur donner car en plus de ne pas avoir les mêmes besoins que nous (besoin en protéines = 4 à 6 fois supérieur et besoin en calcium = 10 fois supérieur), ils ont des particularités physiologiques à prendre en compte.

Et du coup ça implique quoi ?

Voilà, la partie la plus délicate ! 

Eh bien ça implique qu’il va falloir donner une alimentation adaptée à votre espèce domestique. Si c’est un chat, ça veut donc dire qu’il va falloir combler ses besoins nutritionnels (exit la nourriture pour chien et pour humains qui n’est pas adaptée) et qu’il va falloir faire en plus à la composition de sa gamelle. 

Comme le chat à moins d’amylase salivaire que le chien (qui lui-même en a moins que l’humain), il faudra faire attention à la proportion de glucides contenu dans sa ration. Les alimentations avec plus de céréales que de protéines sont donc à bannir…

Souvenez-vous aussi que chaque animal au-delà même de son espèce à des besoins spécifiques. Si vous avez des doutes quant aux qualités nutritionnelles de son environnement, n’hésitez pas à me contacter.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *