Blog

L’ alimentation : la base

by in Non classé 30 janvier 2023

Nous entendons tout et rien concernant les différents modes d’alimentations des animaux et internet est un festival d’intox, alors je vais essayer de démêler tout ça du mieux que je peux et de faire court. Bien entendu cet article sera très loin d’être exhaustif et il faudra faire des recherches plus approfondies afin de vous faire une idée plus précise.

Globalement on observe 3 méthodes principales pour nourrir son carnivore -chien, chats, furets…-  (bien sûr il y en a d’autres mais j’ai repris le principal).

Le B.A.R.F

La B.A.R.F ou Biologically Appropriate Raw Food, c’est un peu comme nourrir son animal tel qu’il se nourrit dans la nature. On trouve donc du cru principalement, mais vous trouverez plus d’explications sur le site Barf Asso 🙂 Ils vous proposent même un calculateur afin de calculer les rations pour votre animal (le plus souvent, chien, chat et furet).

Les avantages (entre autres) sont que vous savez ce que vous donnez à votre animal (la provenance, la façon dont ça a été cuit etc…) et le détartrage (fait en grande partie grâce à la mastication). De plus, cette ration étant humide, elle est particulièrement adaptée aux chats.

Les désavantages (entre autres) sont la chaîne du froid qui souvent n’est pas respectée, les gamelles qui (selon l’étude Stockman et al. en 2013) ne sont pas équilibrées même sur plusieurs jours et le prix (en, plus du temps). 

Comme ils le disent eux même sur leur site, un mauvais BARF ne vaut pas une bonne croquette et le but n’est pas de faire n’importe quoi Renseignez vous avant de passer à ce style d’alimentation.

La ration ménagère

La ration ménagère c’est une alimentation humide pour son animal. C’est cuisiner maison pour lui. La différence avec le BARF, c’est qu’on peut avoir des aliments cuits et qu’on peut y ajouter des compléments alimentaires. Le site cuisine à crocs vous l’explique bien et vous propose également un calculateur de ration.

L’avantage est encore une fois que vous savez ce que vous donnez à votre animal. Il est aussi important de noter que grâce aux compléments alimentaires, il est possible d’avoir une ration alimentaire équilibrée tous les jours et que cette solution est particulièrement appropriée pour les animaux souffrant de pathologies (puisqu’elle est facile à adapter à chaque animal – mais pour cela, il est important de contacter un vétérinaire nutritionniste).

Les inconvénients (entre autres) sont le prix et le temps pour la préparation de ces menus. De plus, la méconnaissance du gardien peut amener à des carences alimentaires.

Les croquettes 

Les croquettes sont une alimentation sèche. On les trouve partout et il y en a tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête ! 

Les avantages (entre autres) sont que cette nourriture est équilibrée, facile d’accès, souvent pas très onéreuse, pratique et rapide.

Les inconvénients (entre autres) c’est que vous n’avez aucune certitude concernant la composition du produit fini et des matières premières utilisées. Il faut aussi noter que ce style d’alimentation ne convient pas toujours aux chats puisqu’elle donne soif alors que le chat boit déjà peu..

Les croquettes sont la solution de facilité pour beaucoup de personnes et c’est donc très largement, l’alimentation utilisée le plus dans le monde.

La pâtée

C’est un peu les mêmes avantages et inconvénients que les croquettes hormis que c’est de l’alimentation humide.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’alimentation je ne peux que vous conseiller de vous renseigner sérieusement (donc pas sur des sites douteux ou des forums qui ont 5 ans…). 

La vétérinaire nutritionniste Charlotte Devaux à par exemple, crée un podcast qui s’appelle “La truffe dans la gamelle” et qui décortique pas mal d’aspects sanitaires des méthodes d’alimentations. Elle a aussi écrit 2 livres très riches en savoir (et toujours avec les études nommées) qui s’intitulent “boeuf ou poulet” et “pâtée ou croquette” et que je recommande fortement.

Vous l’aurez compris, l’alimentation est un sujet qui peut s’avérer complexe (et encore, on a pas parlé de nutrition…).

Quoi qu’il en soit et peu importe celle que vous choisissez d’adopter pour votre animal, c’est un choix qui vous est propre. Ce choix repose sur le temps que vous êtes prêt à y consacrer, l’aspect financier, votre mode de vie, votre éthique personnelle etc…Il est important d’être en adéquation avec et de faire au mieux pour votre animal et pour vous.

Et bien sûr, vive les z’animos ! 

Je rappelle que pour l’élaboration d’un menu à destination d’un animal qui a une pathologie particulière, une consultation doit être prise avec un vétérinaire nutritionniste, ne jouez pas aux apprentis sorciers !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *