Blog

Chenilles processionnaires: ce qu’il faut savoir

by in Non classé 27 février 2022

Avec les beaux jours qui reviennent (déjà), nous apercevons que des indésirables sont de retour. Je vais donc essayer aujourd’hui de vous éclairer sur le sujet des chenilles processionnaires.

Qu’est ce que la chenille processionnaire du pin ?

La processionnaire du pin est un papillon, surtout connu pour ses chenilles, qui nous cause tant de soucis. Elles sont nommées ainsi car elles se déplacent en file indienne. Elles se nourrissent des aiguilles de pin et affaiblissent les arbres dans lesquels elles logent. 

Cette espèce se retrouve surtout vers le Nord Est mais le changement climatique ainsi que le transport du bois lui permet de se disperser sur tout le territoire Français…

Pourquoi est -elle un danger pour votre chien ?

Les chenilles processionnaires sont très dangereuses pour votre chien. En effet, ses poils sont venimeux et peuvent provoquer des inflammations, des œdèmes ou des brûlures et même, un choc anaphylactique (choc allergique)..

Cette chenille, a priori inoffensive, l’est beaucoup moins dès qu’elle libère ses poils urticants. Ceci est dû à un réflexe de défense. En effet, lorsqu’elle se retrouve en présence de ce qu’elle considère comme un ennemi, elle n’hésite pas à se débarrasser de ses poils afin de faire fuir l’assaillant en les projetant directement dans l’air.

Quels peuvent être les symptômes observés ?

Le contact de ses poils avec la peau de votre animal provoque une réaction extrêmement violente. De plus, il arrive très régulièrement  que votre chien tente de se débarrasser de ces poils en les léchant…ce qui n’aura pour effet que d’infecter sa langue. Une fois en contact avec la peau (pattes, corps, museau) ou les muqueuses (babines, langue, yeux) ces mêmes poils urticants vont déclencher une réaction violente de type allergique.

On constate dans de nombreux cas, une hypersalivation et un gêne importante à la tête. De plus, il est possible que votre animal vomisse à cause de l’irritation.

Comment se défendre ?

Comme souvent, la prévention est la clé.

Éviter les forêts de pins au printemps est un premier pas efficace. Il peut aussi être utile de les identifier afin de savoir à quoi elles ressemblent et de pouvoir ainsi les reconnaître.

Dans tous les cas, et je vous ne le répéterai jamais assez, allez voir votre vétérinaire en urgence ! Pour cette problématique, il n’existe en effet pas de remèdes naturels pour aider votre compagnon.

Il faut aussi garder à l’esprit, que ces poils sont très volatils. Dans cette optique, ne touchez donc jamais les chenilles sans protection, ne tondez pas juste après leur passage (si c’est votre jardin) et arrosez bien le sol après leur passage.

Comme nous avons pu le voir, cette problématique n’est pas anodine et il est important de prendre ce sujet au sérieux pour la santé de votre compagnon à 4 pattes comme pour le vôtre. Prenez soin de vous.

Sources : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Processionnaire_du_pin#R%C3%A9partition_en_France_et_habitats

https://www.vetostore.com/nos-conseils/les-chenilles-processionnaires-un-danger-pour-votre-chien.html

https://conseils-veto.com/chenilles-processionnaires-chien-traitement/#Regles-de-securite-face-aux-processions-de-chenilles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *